MAIGRIR DANS SA TETE

Maigrir sans régime    maigrir sans régime

Définition

On peut définir si l’on est en surpoids ou pas en déterminant son IMC ( indice de masse corporelle). La formule pour le calculer est :

Le poids (en kg) divisée  par la taille ( en mètre) au carré. Si vous ne savez pas le faire, de nombreux sites vous propose le calcul et l’analyse du résultats.

J’évalue les résultats :

http://www.obesite-sante.com/calcul-imc-poids-ideal.php

Cependant j’aurais tendance à dire que le poids idéal est celui ou on se sent bien et qui ne génère pas de troubles de santé.

Si l’on prend du poids, de la graisse, c’est obligatoirement qu’il y a un déséquilibre entre l’apport énergétique et la dépense d’énergie.

Les régimes

   maigrir 3

Avez-vous déjà essayez un régime, voir même plusieurs, et quels furent les résultats ?

Vous avez peut-être perdus des kilos au prix de gros efforts, de frustrations, grâce à la mobilisation de votre volonté. Bravo à vous, c’est très difficile et vous avez réussi.

Mais  il y aussi fort à parier que vous avez repris tout vos kilos, voir même plus. Ne vous culpabilisez pas, c’est normal. La volonté ne peut être mobilisée sur du long terme. Et votre corps qui a été privé (même si votre régime était parfaitement équilibré) ne cherche qu’à combler les manques occasionnés par ce régime.

D’autre part si vous accumulez de la graisse, c’est pour une bonne  raison, et inconsciemment vous allez tout mettre en œuvre pour garder cette couche de graisse isolante. Votre métabolisme se ralentit et ou vous avez des  pulsions qui vous font manger justement ce dont vous n’avez pas besoin.

Voyons donc quelle est cette bonne raison ?

Le “mal à dit”                     mincir

  • Protection : J’ai peur d’être agressé(e) alors je m’entoure d’une couche isolante de graisse qui constitue une armure. Je vais au contact des autres en prenant du volume mais j’ai aussi très peur de me mettre en danger.

J’ai  peur d’être agressé(e) par des critiques, des reproches, des réflexions blessantes, ou bien

J’ai peur d’être agressé(e) sexuellement, peut-être que je l’ai déjà été par le passé. En prenant de la graisse, je dissimule mon anatomie, je suis moins désirable, et je risque moins de me faire agresser.

  • J’ai besoin de me remplir pour combler un manque affectif, j’ai perdu un être cher, j’ai été abandonné(e) par quelqu’un, je me sens seul(e),  j’ai manqué d’amour petit et je chercher à me sentir aimé(e). La nourriture apaise temporairement cette sensation de vide.
  • J’ai peur de manquer, alors je fais des réserves. Je ne me sens pas en sécurité, j’ai peur de ce qui pourrait m’arriver.
  • Je dois m’imposer, prendre ma place, alors je prends du volume pour être sûr(e) que l’on ne m’oublie pas, pour être sûr(e) d’être vu et remarqué(e). Je crois que je n’ai pas assez de valeur pour que l’on s’intéresse à moi.
  • Je me sens limité(e) dans une situation, je ne peux réaliser ce dont je rêve, alors je repousse les limites en grossissant.
  • Je suis trop prudent par peur de ce qui pourrait m’arriver, alors mon métabolisme se ralentit.

les bonnes questions à se poser

  • De quoi ou de qui j’ai peur, de quoi ou de qui ai-je besoin de me protéger, ou j’ai eu besoin de ma protéger ?
  • Qu’est-ce que je risque si j’obtiens une jolie silhouette ? Est-ce que je risque de me faire séduire et de ne pas pouvoir  dire non ? Est-ce que je risque de devenir transparent(e) ? Est-ce que je risque d’être envahi(e) par des indésirables ou bien d’être attaqué(e) ?
  •  Est-ce que j’ai peur de manquer d’argent, d’amour ?
  • Quel vide ai-je besoin de combler ? A la suite de quel évènement est-il apparu ?
  • Dans quelle situation je me sens limité(e) ou coincé(e) ?
  • Est-ce que je pense être une personne intéressante ?

les systèmes de croyances

Ce sont des idées reçues qui ont été véhiculées dans votre famille le plus souvent.C’est un système de valeurs personnelles, inconscient la plupart du temps, qui est erroné bien des fois.

Je vous propose quelques idées auxquelles vous adhérez peut-être et qui vous empêche de mincir. Si vous ne vous reconnaissez pas dedans, chercher donc les croyances qui vous concerne !

  • On ne peut être beau et intelligent à la fois : Les hommes ou les femmes qui ont un beau corps n’ont donc rien dans la tête. S’il est important pour vous qu’on pense que vous êtes intelligent, vous ne pouvez pas mincir.
  • Mieux vaut faire envie que pitié.
  • Je suis quelqu’un de “fort”. Si je suis gros je suis fort, on ne viendra pas m’embêter, pour survivre, pour réussir il faut être fort (donc gros). C’est toute l’histoire de” la grenouille qui voulait se faire plus grosse que le bœuf”,  mais souvenez-vous que la grenouille en a péri. Dans la fable, la grenouille se gonfle par orgueil, parce qu’elle se sent moins bien que le bœuf. Et vous, seriez-vous moins bien que quelqu’un d’autre ? Qui que vous soyez votre différence est aussi votre valeur et votre identité. Vous pouvez vous aimez tel que vous êtes; Ou bien vous avez, ou avez eu des charges trop lourdes à porter, alors vous êtes devenu fort.
  • Il ne faut pas gaspiller, quand vous étiez petit est-ce qu’on vous obligeait à manger tout ce que vous aviez dans votre assiette ? Est-ce que vous vous faisiez disputer si vous ne vouliez pas manger tel ou tel aliment ? Du coup, vous pouvez par principe finir même si vous n’avez plus faim, et vous perdez le sens de ce qui en bon pour vous, en quantité et en qualité; le petit enfant sait ce dont il a besoin, il est donc important de le respecter.
  • Je suis jovial, je suis bon vivant, alors je suis rond(e). Les maigres sont tristes, voir morbides, les gros eux profitent de la vie.

la bonne attitude pour maigrir

  • Repérer chez vous le traumatisme, la croyance ou le besoin non satisfait qui vous empêche de mincir. Dites vous bien, que se protéger par de la graisse a été nécessaire à une période de votre vie, mais que maintenant ça n’est plus utile et indispensable à votre survie. Vous êtes maintenant capable de vous protéger vous- même, de satisfaire vos besoins de manière plus adaptée, de faire vos propres choix.
  • Quand vous aurez compris cela et satisfait vos besoinsmaigrir 5 autrement, il vous sera alors naturel de choisir une alimentation qui vous convient dans des quantités adaptées, vous n’aurez plus besoin de grignoter, de vous remplir sans contrôle.
  • Cultiver le  plaisir de manger : ne vous est-il pas arrivé d’ouvrir le placard sans vous en rendre compte et de ne réaliser ce que vous avez mangé qu’après coup. Quand vous vous surprenez à ouvrir le placard ou le réfrigérateur, demandez-vous de quoi vous avez vraiment envi, est-ce que c’est vraiment de manger dont j’ai besoin ? Bien souvent la réponse est non.
  • Quand vous mangez quelque chose, efforcez vous de déguster,  d’apprécier la saveur, de mâcher pour profiter des arômes, de la maigrir facilementtexture de l’aliment. Remarquez la sensation qu’il vous procure. Même si c’est n gâteau que vous mangez, il ne vous fera pas grossir et vous n’aurez pas envie d’en manger plus que nécessaire, car il vous aura comblé.
  • Renouez avec votre  instinct. Les petits enfants savent exactement ce dont ils ont besoin. Puis nous avons tendance à perdre ce don. Parce que nos  parents nous ont obligé à manger les  quantités qui leur semblaient bonnes pour nous, parce que nous avons développé des comportements face à la nourriture en fonction de notre histoire de vie, parce que nous nous sommes pliés à des convenances sociales, parce que nos avons été influencés par l’industrie agro-alimentaire. Essayez de retrouver votre aptitude naturelle à bien vous nourrir. Manger ce qui vous fait du bien, dans des quantités adaptées, au moment ou vous avez vraiment faim.
  • Pensez le plus souvent possible à votre vie de mince et au bien-être que vous ressentiriez en maigrissant. Imaginez-vous beau ou belle comme vous aimeriez, ressentez l’aisance, la fierté, les plaisirs que votre nouveau corps vous procurera. Faites déjà comme si c’était fait. Cela vous facilitera grandement la mise en œuvre des conseils précédents.
  • Félicitez-vous aussi souvent que possible, et quand vous avez mangé n’importe quoi, ne vous culpabilisez pas, apprenez de cette expérience. Pourquoi j’ai éprouvé ce besoin irrépressible, qu’est-ce que je pourrais faire la prochaine fois pour prendre soin de moi véritablement ? Ainsi vous allez progresser, mincir tout en étant plus heureux(e).
  • Acceptez les compliments, sentez-vous belle  et fière de vous. Le détail en cliquant sur cet article

les phrases magiques

  • Je remercie mon corps  pour tout ce qu’il me permet de faire.
  • J’accepte de laisser aller le gras devenu inutile.
  • Je suis en sécurité.
  • J’ai de la valeur
  • J’ai la silhouette que je veux.

Vous pouvez faire évoluer ces phrases comme il vous plait, mais pensez à vous les répéter encore et encore, même s pour le moment vous n’y croyez pas. Vous pouvez les écrire, les afficher sur votre miroir de salle de bain, sur votre placard à gâteaux, sur votre réfrigérateur, dans votre voiture…

LES AIDES PHYSIQUES

  • Pensez à boire suffisamment.
  • Essayez l’activité physique  ou la relaxation pour mieux gérer votre stress.
  • Choisissez plutôt de manger des aliments complets (et bio d préférences), des aliments non transformés, et mettez-vous à la cuisine.
  • Fleur de Bach : N°30 Sweet Chestnut (chataigner) et N°38 Willow ( saule blanc à pousses jaunes)
  • Minéraux : Améthyste : Active le métabolisme et la  combustion des graisses.   Calédonite

Utiliser la pierre brute ou bien les élixirs correspondants.

  • Massages palpés-roulés 2 fois par mois pour aider à mobiliser les graisses

mincir c’est dans la tête

N’hésitez pas à vous faire aider par le thérapeute de votre choix pour éliminer votre besoin de surpoids. Vous pouvez y arriver seul, mais souvent le problème est complexe et un œil extérieur est fort utile.

Ensuite, vous aurez réellement envie de prendre soin de vous et votre amaigrissement sera heureux et durable. Naturellement, vous saurez et ferez ce qui est bon pour vous, le programme ci-dessous peut vous aider quand vous serez prêt.

Adieu les régimes, succès garantit.
maigrir 4

8 réponses à “MAIGRIR DANS SA TETE

  1. Deux idées fausses qui vous empêchent de maigrir
    Deux vieux concepts continuent à circuler, portant il a été démontré il y a longtemps qu’ils sont complètement fausses ! Le premier concept est que l’exercice musculaire utilise de la graisse locale. Ainsi, si on exerce les muscles des cuisses cela fait fondre la graisse des cuisses. Et pour fondre la graisse du ventre il faut faire les exercices abdominaux. C’est totalement mythique ! Le deuxième concept prétendu que le sport est peu efficace pour maigrir, car le sport ne fait dépenser que peu de calories. Sur ça on va prendre l’exemple du marathon. http://rapide-poids.com/

    Agnès Montana

  2. OOUPS , j’ai oublié le principal je te mets un mail de toutes façon mais je tenais a te dire que ton article etait tres pertinent.

    Re bizzronrons de Miaou

  3. Bonjour Patricia , je te remercie de m’avoir signalé ton article .
    Je priorise et loupe plein de choses mais le monde est si vaste et je ne parle pas du contenu le la « toile »
    Veux tu que je mette un lien vers ton article dans mon blog ou veux tu en réécrire un en tant qu’invitée ? (tu as le temps je me mets en vacances en octobre )
    Sinon, il est apparut que le médicament contre le Syndrome de Jambes Sans Repos – un reste de mon état de resilente ^^) en est la cause principale et la dose diminuant, mon métabolisme se débloque.
    Curieusement, c’est un médecin qui n’a rien à voir avec le sujet qui a mis le doit dessus et ma neurologue a dit  » Bon sang , mais c’est bien sur !! » tel le commisssaire Bourel dans les 5 dernieres minutes des années 60.
    Il faut dire que je suis sportive et que mon poids « ne se voit pas » parait il
    ou que avec tout ce que tu as passé , de toutes façons, qu’est ce que quelques rondeurs ou mon cher et tendre reprenant le titre d’une émission TV : T’es belle toute nue !!

    petit detail : cettte « révélation » c’est faite incidemment moins d’un mois après mon initiation REIKI UN … ^^ (d’ou mon regard critique sur l’article du 21/09)

    bizzronrons de Miaou Isabelle

  4. C’est vraiment agréable de lire des articles sur l’amincissement qui parlent d’autre chose que de pilules miracles ou de régime hyper-protéinés.
    On oublie trop souvent que le poids en trop a des origines psychologiques dans la plupart des cas.
    Chercher à trouver les raisons pour lesquelles on mange trop, c’est déjà solutionner en partie le problème.
    Merci donc pour cet article !

    • En effet, je pense que c’est indispensable pour retrouver l’ équilibre, et complémentaires des autres actions possibles; merci pour ton commentaire, j’espère que cet article va t’aider aussi pour ton blog et tes lecteurs

  5. Très bon article sut l’amaigrissement. Je suis tout à fait certaine que tout passe par la tête.

    On traîne pas mal de casseroles et faire le ménage dans notre tête aide à se prendre en charge .

    Félicitations car tout ton blog incite à réflexion et je crois que de plus en plus de gens cherchent des façons différentes de se soigner et de moins en moins à base de pilules.

  6. Merci Patricia pour ce très bel article ! J’ai beaucoup aimé la partie sur les systèmes de croyances qui vont aller à l’encontre de notre désir de maigrir. Je suis certaine que cela agit dans nos comportements.
    Je suis également d’accord sur la capacité des enfants à se réguler seul. Je le vois tous les jours à la maison 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *