LA « SOLDES THERAPIE »

Profiter des soldes pour regonfler l’estime de soi

Je viens de m’offrir une journée merveilleuse que j’ ai envie de partager avec vous.

Ce matin, après avoir honoré quelques obligations professionnelles, je décide de faire les soldes.soldes

Je visite plusieurs magasins, le cœur léger, et bien décidée à trouver la perle rare. Je m’offre un petit gâteau, je mangerai chez moi en début d’après-midi.

J’entre alors chez Faty, un petit magasin en centre ville, tenu bien sur par Faty. Faty est enjouée, pleine d’énergie. Elle interpelle, discute, tutoie tout le monde. Je me sens presque chez une amie. Faty m’interpelle alors que je traine dans le magasin pour me proposer un thé. Un délicieux thé à la menthe servi dans un joli verre, que j’accepte avec joie.

Déjà l’ambiance me ravie, je me sens proche de toutes ces personnes même si je ne les connais pas. Chacune essaie des vêtements, demande l’avis des autres clientes, des vendeuses… Je ressens de la joie, de l’amusement,  une complicité spontanée…

En faisant le tour du magasin, j’entasse sur mon avant bras une quantité de modèles tous plus attrayants les uns que les autres. Car comble du bonheur, je trouve plein de vêtements séduisants avec comme musique de fond la mélodie des voix de Faty, Marie-Jo, Elodie qui discutent toujours aussi gaiement.

Je finis par passer à la cabine d’essayage, et l’enchantement continu, je me trouve ravissante dans de nombreux modèles. Je décide de m’offrir les cinq articles que je préfère : 2 robes, 2 pantalons et une tunique et son top.

Faty, en plus des 20% pour les soldes, m’accorde un petit rabais supplémentaire. Elle me fait remarquer qu’elle plie mes vêtements avec amour avant de les ranger dans une jolie poche “Faty mode”. Je la remercie très sincèrement.ange

Me voilà dans la rue, en chemin vers ma voiture, je suis comme montée sur coussins d’air. Je me sens légère, joyeuse, heureuse.

Je remercie le ciel de m’avoir permis de m’offrir ces beaux cadeaux, et aussi pour ce moment simple et gai passé avec les occupants du magasin. Je suis pleine de gratitude et je me sens bénie des dieux.

Au volant de ma voiture, je me dis que j’y suis peut-être allée un peu fort ; une pointe de culpabilité se fait jour, mais je la chasse en reconnaissant que je mérite ce cadeau. Je le vaux bien, je suis “Mme L’Oréal” en personne. Et me voilà m’imaginer dans mes tenues, je me sens belle, sure  de moi.

En arrivant, je déguste une délicieuse brandade de morue-salade que je m’était préparée. Que du bonheur. A l’arrivée de mon mari, je lui fais part de ma joie et lui montre mes trésors.

Je vous précise que la joie n’est pas proportionnelle au prix du cadeau. Les vêtements que j’ai choisi ne sont pas hors de prix, loin de là.

Je vais entretenir ce moment de bonheur jusqu’au prochain qui ne saura tarder.

Et vous ? Comment vous faites les soldes ?

  • Est-ce que vous laissez la volupté vous envahir ?
  • Est-ce que vous ressentez de la culpabilité ?
  • Est-ce que vous êtes conscient de votre “chance” ?
  • Est-ce que vous éprouvez de la gratitude ?
  • Est-ce que vous vous concentrez sur votre joie ?
  • Est-ce que vous savez que vous méritez le meilleur ?

Vous pouvez faire comme moi, d’un acte banal, un moment exceptionnel qui vous ravira. Moment merveilleux après moment merveilleux, c’est le bonheur et la joie qui s’installent quelque soit votre état d’être actuel.

Votre valeur est incommensurable, et vous méritez de profiter des plaisirs de la vie

joie

Photos : p22earl, Exper, Tibö

10 réponses à “LA « SOLDES THERAPIE »

  1. Ping : DMPK Studies

  2. Ping : resource

  3. Ping : gambar pemandangan

  4. Ping : Shemale.UK

  5. Ping : dell bios password

  6. Ping : get social signals

  7. Comme on dit, il n’y a pas de mal à se faire du bien.
    Ce sont souvent de petites choses qui parfois nous regonfle le moral : un sourire, faire les soldes 😉 ou encore partager un café avec un(e)ami(e).
    Bref, apprécions le moment présent, tout simplement 🙂

  8. Je suis d’accord avec Patricia, rien n’empêche de se réjouir même si c’est une nécessité. Pour ma part, je « m’offre » quasiment chaque matin un petit café dans un café ou à emporter que je déguste dans un parc ou ailleurs. c’est à chaque fois le même plaisir du café alors que l’extérieur est froid en hiver ou encore frais en été. C’est un moment à moi, un moment de détente, un moment où je fais le point sur des choses en cours… Dur pur bonheur qui ne me culpabilise (plus !) jamais ! Merci pour ce bel article plein de joie Patricia.

  9. Bonjour,

    Il n’y a pas à dire c’était une journée émotionnelle entre le plaisir de la nouvelle fringue, le petit cadeau etc…
    Par contre, je crois que beaucoup de gens font les soldes par nécessité financière. Quelles sont leurs émotions à ce moment là? Car c’est aussi émotionnel: ressentent-ils aussi de la joie, ou bien de la frustration, ou bien de la culpabilité ?
    Peut-être les interviewer et leur demander.
    A bientôt pour la suite

    • Rien n’empêche, même les personnes avec de tout petits moyens, de se rejouir de pouvoir acheter ce dont ils ont besoin ou ce dont ils ont envie, même si ça n’est pas possible en dehors des soldes. C’est une question de point de vue et il appartient à chacun de se réjouir ou de se lamenter, c’est un choix ! Pour être heureux il vaut mieux choisir de se réjouir, même de petits riens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *